Le self défense en cas d’agression

  • Sharebar
cour self defense

Qu’est-ce que le self défense ?

Un dossier qui parle de self défense sur un site  peut sembler bizarre. Mais cela est important d’apportez des informations sur ce sujet vu qu’il y a beaucoup d’agression. Il ne faut surtout pas céder à la paranoïa, n’importe qui peut être confronté a ce type de situation. Qu’ elle réaction faut-il avoir.

Dans un premier temps nous vous conseillons certaines techniques d’autodéfense en priant que vous n’en aurai jamais besoin.Si vous vous faites agressez, il faut garder son intégrité  et ne pas être blessé. C’est une façade de dire que la meilleure manière d’atteindre cet objectif est d’éviter le danger.

Dans un deuxième, nous vous proposons un tour d’horizon sur les principaux arts martiaux et techniques de combat.

Que doit-je faire en cas d’agression ?

Si personne n’est en danger et que vous êtes toute seule, la meilleure technique est de fuir. Si on vous agressent, mettez votre fierté de côté, et évitez les problèmes : fuyez ! Si possible vers un lieu où il y a du public : les agresseurs n’aiment pas le public.

Cependant il y a des endroits ,des circonstances ou  la fuite est impossible. Par exemple, si vous êtes accompagné d’enfants ou de personnes vulnérables, ou si vous intervenez pour porter secours à quelqu’un qui subit une agression. Que faire dans ce cas ?

Quelle est la conduite a avoir?

Il y a deux choses a éviter

 1/ Ne pas sous estimer l’agresseur

S’ Il a l’air ivre, qu’il est petit ou pas très costaud. Qu’importe. Pensez qu’il peut-être dangereux.

2/ Ne pas adopter une attitude agressive ou très sûre de soi

C’est une attitude qui est inutile et qui être génératrice de problèmes. Il faut essayer d’avoir une attitude neutre et restez calme. L’agresseur pourrait relâcher sa vigilance s’il pense qu’il n’y a aucune chance que vous ripostiez à son attaque éventuelle. Il est vrai que dans certains cour de self défense, il est conseillé de prendre une attitude sûre de soi en espérant ainsi décourager l’agresseur. C’est un risque a prendre, car cela aura pour conséquence de le mettre sur ses gardes. Si vous devez vous défendre physiquement, vous perdrez l’avantage de la surprise. Donc, dans le doute, gardez un profil bas…

La chose à faire absolument:

Analyser la situation

C’est difficile à faire lorsque l’on est pas préparé physiquement et mentalement à ce genre de situation. Quand on a jamais était confronter a des situations violentes, il est normal de ressentir de la peur et de l’appréhension. Ces deux sentiments empêchent notre cerveau a analyser correctement cette situation.

Il ne faut pas se laisser envahir par ces sentiments au point de perdre toute capacité de raisonnement. Votre cerveau n’a qu’une envie : être ailleurs ! Il faut pourtant le contraindre à réfléchir.

Il doit répondre de manière urgente à plusieurs questions.

Première question : quels sont les risques ?

C’est très difficile de trouver une réponse a cette question mais elle est ! S’il y a un risque de se faire voler un peu d’argent, et bien… acceptez . C’est injuste, mais pas grave. Si vous voyez que le risque se limite à recevoir une gifle, là encore il n’y a pas de réel danger. Par contre, si vous pensez courir un risque plus grave tel qu’un viol, il va falloir vous défendre le plus efficacement possible en pratiquant les techniques de self défense.

Deuxième question : Quelle réaction faut -il avoir?

Considérations juridiques :

Pour être en légitime défense il faut :

- que vous ou un tiers est subit une atteinte injuste, immédiate et réelle.
- que votre réaction soit proportionnée à l’attaque, et se déroule immédiatement.

Une réaction proportionnée : cela veut dire que vous ne pouvez pas riposter en utilisant une arme face à quelqu’un qui n’en a pas.

Une réaction immédiate : Il ne faut pas riposter en frappant dans le dos un agresseur qui quitte les lieux ,alors vous n’êtes plus menacé. Si vous sortez de ce cadre, et même si vous n’êtes pas à l’origine de l’agression, vous risquez une condamnation.

L’attaque doit être réelle : des insultes ou la menace d’une arme tenue par une personne inactive ne suffisent pas.

L’attaque doit être injuste : sont considérées comme juste les attaques commandées par la loi ou l’autorité légitimes. Un voleur interpellé par la police ne pourra se prétendre en état de légitime défense.

La riposte doit en outre être nécessaire : si la possibilité d’éviter le conflit existait, vous ne pourrez être reconnu en état de légitime défense.

Une information utile: la possession de bombes lacrymogènes et autres objets de défense est par principe interdit, sauf pour les fonctionnaires en charge de de la sécurité publique soumis à risque d’agression.

Vous trouverez en toute fin de cette page les principaux articles de loi traitant de la légitime défense.

Une fois que les risques y compris juridiques sont évalués, vous devez voir si vous allez agir, ou pas. Encore une fois, si le risque est peu important, laissez faire. Si vous en décidez autrement, il va falloir passer à l’action.

LE TEMPS DE L’ACTION

Quelle attitude adopter :

La majeur partie des agressions commencent toujours par des insultes.Ne jamais répondre, peut-être reste-t-il une chance pour que l’agresseur passe son chemin ou renonce.

Ayez une attitude calme, presque soumise. Ne le regardez pas dans les yeux, il pourrez le considéré comme un défi et augmenter son agressivité. Choisissez de poser votre regard sur sa poitrine. Cela vous permets de l’avoir dans votre champ de vision.

Votre attention ne doit pas être fixée sur un point particulier, surveillez à la fois ces mains et ces pieds, restez vigilant pour ne pas être surpris par un éventuel passage à l’acte. Surveillez également l’environnement. L’agresseur n’est peut-être pas seul, ne vous faites pas surprendre !

L’action :

Ce n’est plus le moment de réfléchir. Il faut « exploser », afin dêtre le plus efficace possible. Si vous voulez agir, c’est parce que vous êtes en danger, et il n’y a pas de place pour la demi mesure. Il faut vous défendre, c’est à dire le mettre hors d’état de nuire avec des techniques de défense que vous aurez peut être appris au cour de self défense.

Il faut surtout visez les zones sensibles : yeux, gorge, testicules. Si vous avez une force de frappe suffisante, les coups au visage peuvent être envisagés. Mais même dans cette situation, les coups au corps sont inefficaces pour quelqu’un qui n’est pas entraîné au combat. C’est vrai si vous êtes une femme, ou si votre agresseur est manifestement plus fort que vous. Donc ne gaspillez pas votre énergie inutilement, frappez là où c’est le plus efficace.

S’il vous entraîne au sol dans un combat au corps à corps, et que vous êtes immobilisé, essayez de vous dégager en lui griffant les yeux ou en lui enfonçant vos doigts, en mordant ce qui passe à votre portée, en saisissant et écrasant les testicules. Peu élégant ! Même si ces techniques étaient autorisées en compétition de judo, beaucoup de pratiquants constateraient que leurs subtiles immobilisations ne sont pas si efficaces que ça (le plus souvent à cause de défauts techniques ou d’un manque de vigilance dû à l’absence de ce type de risque sur un tatami).

C’est difficile pour la plupart des gens, cela peut sembler immoral, mais il vous faudra au cours d’un combat agir sans retenue, avec toute l’agressivité possible.Une fois plus, nous vous conseillons de ne rien faire si le danger n’est pas réel, de prendre la fuite est une solution qui peut-être envisagée, mais si vous devez vous défendre, nous le répétons: il n’y a aucune place pour la demi-mesure.

Il faut utiliser des outils d’autodéfense pour que se soit efficace

On ne peut pas imaginer un ouvrier qui travaille sans outil, un menuisier qui scie une planche à mains nues, un plombier qui tord ses tuyaux à la force du poignet. Dans le domaine de la self défense c’est la même chose, surtout si vous ne connaissez pas les techniques d’autodéfense.

Certains professionnels (policiers, services de sécurité privés,etc.) utilisent des « outils » d’autodéfense. Les meilleurs des outils d’autodéfense sont ceux qui ne provoqueront chez l’agresseur aucune blessure grave tout en l’empêchant de nuire, comme une bombe lacrymogène ou un appareil infligeant des chocs eléctriques. Si vous pensez courir un risque particulier ou si vous habitez dans une zone à risque, peut-être est-il judicieux de faire une acquisition de ce type. L’acquisition et la détention d’armes sont soumises à une législation stricte.

Si vous n’avez pas ce genre d’armes, tout peut-être utilisé : des clés, un parapluie, un objet lourd à proximité.Ne jamais oublier que l’utilisation d’armes ou d’objet multiplie le risque des blessures que vous pouvez infliger, vous devez agir dans le cadre juridique strict de la légitime défense et que votre but est de préserver votre intégrité physique et de ne pas blesser inutilement ou de manière excessive votre agresseur.

Fuyez si possible. Si vous ne pouvez pas le faire alors ayez une attitude soumise, voire apeurée dans le but de faire baisser la vigilance et la garde de votre agresseur. S’il y a agression  et que vous voyez que vous risquez d’être blesser, dés que vous avez la possibilité, attaquez le plus sauvagement possible en visant les yeux, la gorge, les testicules. Si vous réussissez à porter un coup, profitez de cet avantage pour en porter d’autres. Ne cessez d’attaquer que quand votre agresseur est hors de combat, diminué, aveuglé ou au sol. Par contre dés que ce but atteint, cessez immédiatement. Il ne s’agit pas de s’acharner sur un blessé, il s’agit de se mettre définitivement hors de danger.

Après l’attaque, la fuite

Une fois qu’il est mis hors d’atteinte, il faut penser à fuir. Dans la plupart des cas, cette mise hors d’état de nuire ne sera que temporaire. Donc, revenez à ce qui selon nous est la meilleure des solutions et fuyez si cela est possible dans la situation où vous vous trouvez, en recherchant comme nous vous l’avons déjà indiqué des lieux où le public est nombreux.

cour self defense

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • self defense couilles
  • défense sur les testucules
  • formation cours d\autodéfense
Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook

2 Responses to “Le self défense en cas d’agression”

Leave a Reply